Les commentaires de Damien MARTIN

La 38e édition du Circuit du Mené ne devrait pas déroger à la règle. Parmi les 20 derniers vainqueurs de l’épreuve, 17 ont ensuite rejoint les rangs professionnels ! Le palmarès est bien garni de coureurs bretons : ces trois dernières années, se sont succédés Valentin Madouas – qui avait devancé Elie Gesbert et David Gaudu, excusez du peu – Alan Riou et Thibault Guernalec. Notons aussi que par le passé, Benoit Cosnefroy fut monté sur le podium avant de devenir champion du monde espoir, un podium qu’on également connu Thomas Voeckler et Frank Schleck, tandis que Julien Simon avait lui remporté le classement général. Enfin, souvenons-nous de Julian Alaphilippe, numéro 1 mondial en ce début de saison, qui avait endossé le maillot blanc à pois rouges de meilleur grimpeur. Un maillot qu’il retrouvera quelques années plus tard sur le Tour de France 2018… Le Circuit du Mené, véritable tremplin pour les jeunes espoirs en quête d’une grande carrière professionnelle.

Et si Alexis Renard était le prochain ? Le Costarmoricain s’était imposé à St-Jacut sur l’étape en ligne la saison dernière mais il lui avait manqué quelques secondes pour enlever le classement général. Pour l’obtenir cette fois, il pourra compter sur ses coéquipiers écossais (Balfour), israëlien (Einhorn) ou encore irlandais (Roche, le fils de Stephen). Face aux Bleus des Côtes d’Armor, il faudra compter sur le collectif Sojasun Espoir qui avait empoché le chrono matinal en 2018 grâce à Clément Davy. Mais aussi et surtout sur Vendée U qui sera notamment représenté par Donovan Grondin, champion du monde Junior de l’Omnium l’été dernier et grand spécialiste du contre-la-montre, tout comme son coéquipier Antoine Devanne, vice-champion de France Junior de la spécialité. Ces trois formations porteront le costume de favori. Ceci dit, le Mené nous réserve parfois bien des surprises !

RelatedPost