Les commentaires de Damien MARTIN

Le Circuit du Mené revêt une importance capitale du fait de son caractère unique ou presque : c’est en effet à ce jour l’une des dernières épreuves « Internationale Espoirs » disputées sur un jour en France. Nous savons que la catégorie Espoirs a désormais pris le pouvoir sur la planète cycliste, en témoigne l’identité des derniers vainqueurs du Tour de France. A ce sujet, le double vainqueur slovène du Tour Tadej Pogacar, s’il était né quelques années auparavant, serait probablement passé par le Circuit du Mené puisqu’il a débuté dans l’équipe qui a survolé l’édition 2012 dans les Côtes d’Armor (la formation Radenska était alors composée de Stimulak, Tratnik et Polanc). Mais il n’avait que 13 ans à l’époque… un peu juste pour s’aligner au Mené !

Le Mené, c’est aussi un nom qui sonne bien dans le cyclisme, une véritable terre de vélo, une région de légende pour la Petite Reine. Beaucoup de champions en sont originaires et bien des exploits s’y sont déroulés. Sur le Circuit, on se rappellera que s’y sont révélés Pascal Lino et Stéphane Heulot, entre autres, les deux derniers coureurs bretons porteurs du maillot jaune sur le Tour ! Mais aussi Thomas Voeckler, Frank Schleck, Julien Simon, Alexis Gougeard, Bruno Armirail, Benoit Cosnefroy, Valentin Madouas, Elie Gesbert, David Gaudu, Alan Riou, Thibault Guernalec, Alexis Renard… sans oublier un certain double champion du Monde Julian Alaphilippe, maillot à pois en 2012 !

Pour tous ces éléments, le Circuit du Mené compte et comptera indéniablement parmi les moments forts de la saison cycliste pour n’importe quel coureur espoir. Gagner le Mené, c’est s’ouvrir une voie vers le peloton professionnel ! Rendez-vous, enfin, le 18 avril prochain. Un lendemain de Paris-Roubaix.